fév 01
Wikio
Voter !
Technorati
twitter share button
Facebook

Alerte sur le mal-logement : les propositions des candidats Réaction de François Hollande après son enfarinage

Alors que le candidat socialiste signait le « Contrat social » présenté ci-dessous, lors d’une intervention à la Fondation Abbé Pierre, une femme lui a lancé un paquet de farine. Elle a crié au déni de justice après son geste: «J’ai 45 ans et je suis en train d’être assassinée à Lille par les socialistes», a indiqué «l’enfarineuse», sur LCP. «Je suis à bout de ressources, parce que la loi n’est plus appliquée», a-t-elle expliqué, tout en renvoyant vers son blog, où elle dénonce des atteintes aux liberté et à la vie privée contre sa personne.


Réaction de F. Hollande à son enfarinage par francoishollande

mal-logement_0 Ces dix dernières années, « le mal-logement, loin de régresser, s’est développé et profondément enraciné », s’alarme la Fondation Abbé Pierre, dans son 17e rapport annuel sur l’état du mal-logement en France, rendu public mercredi. Selon l’association, plus de 3,6 millions de personnes sont mal-logées, dont 133.000 sans domicile, et plus de 5 millions « fragilisées par la crise du logement », soit un total de plus de 8 millions de personnes en difficulté.

Christophe Robert, de la Fondation Abbé-Pierre, souhaite que les candidats s’engagent sur un « Contrat social pour une nouvelle politique du logement » : un plan annuel de 500.000 constructions, dont 150.000 logements sociaux ; un plafonnement des loyers ; plus de fermeté envers les maires qui refusent la mixité sociale ; et un renforcement des dispositifs de protection des personnes menacées d’expulsion.

Faisons un tour d’horizon des principales propositions des candidats en matière de logement :

  • Eva Joly(cliquez) : Construction de 500 000 logements par an dont 160 000 logements vraiment sociaux – passage du quota minimum de HLM dans la loi SRU de 20 % aujourd’hui à 25 %, et même 30 % en Île-de-France – Régulation des loyers – Habitat participatif – Rénovation de 500 000 logements par an
  • Jean-Luc Mélenchon(cliquez) : Construction de 200.000 logements sociaux par an sur 5 ans – Porter le budget logement à 2% du PIB – Relèvement du plafond du Livret A à 20 000 € pour le financement du logement social – Taxation de la spéculation immobilière avec une contribution de 10% sur les revenus financiers – Blocage des loyers dans le secteur public et encadrement dans le privé – Plafonnement des prix à la vente et location – Objectif de limiter les dépenses des ménages sur le loyer et les charges à 20% des revenus des ménages
  • François Hollande(cliquez) : Encadrement des loyers – Caution solidaire pour les jeunes – Construction de 2,5 millions de logements intermédiaires, sociaux et étudiants dont 150 000 logements très sociaux grâce au doublement du plafond du livret A- Renforcement de la loi SRU en multipliant par 5 les sanctions  et en portant à 25 % les exigences en matière de construction de logements sociaux – Mise à disposition gratuite des terrains de l’Etat aux Collectivités locales pour construire de nouveaux logements sociaux
  • Nicolas Sarkozy(projet UMP) : simplifier les normes d’urbanisme en zone tendue pour densifier le tissu urbain et réduire les délais de construction – Faciliter l’accès à la propriété « droit d’achat » pour les locataires de logements sociaux – développer l’intermédiation locative pour les étudiants – créer un « bail gagnant-gagnant » où le propriétaire accepterait de pratiquer des loyers faibles et de renoncer aux garanties, en échange de délais de préavis plus réduits et de procédures d’expulsion accélérées – développement de la colocation intergénérationnelle – créer un guichet unique de la demande de logement social, au niveau de chaque agglomération
  • François Bayrou : Simplifier et stabiliser les législations et les règlements – Respect de l’article 55 de la loi SRU – Tous les programmes immobiliers doivent comprendre au moins 25 % de leur surface en logements sociaux – Moduler les loyers dans le parc HLM, en fonction de la situation des personnes – Etendre et améliorer les mécanismes de « sécurisation » – Sur les quartiers sensibles, réintroduire de la mixité sociale (imposer du logement social dans tous les programmes de logement, y compris ceux de prestige – introduire aussi un logement ultra-social dans chaque programme d’habitat soumis à permis de construire – Dans le même temps, nous sommes dans l’obligation d’offrir du logement pour les classes moyennes.)
logement

A lire sur Rue 89 : les effets pervers de la mesure de Nicolas Sarkozy (« Tout terrain, toute maison, tout immeuble verra sa possibilité de construction augmenter de 30%. »)

Et Benoît Apparu, ministre du logement, Brique d’or du Baratineur Immobilier par le Collectif Jeudi Noir (vidéo)


Tags: , , , , , ,

Auteur: Pazmany

9 commentaires

eole
1 février 2012 17:42

NS a une solution 30 % d’agrandissement ! on pourrait en rigoler mais je crois qu’on va en pleurer . ses amis de Porto Vecchio doivent se frotter les mains . mais toujours pas de réquisitions réelles des logements inoccupés , toujours logements sociaux en plus , toujours pas de plafonnement des loyers en fonction de l’indice du logement , revoir l’attribution des logements sociaux… qui va aller sur cette voie ?
Par contre les amis de la brasserie populaire du fouquet’s ont encore eu un cadeau ! il faut en finir avec ce cynisme qui dure depuis trop longtemps mais la gauche a pour devoir de proposer une vraie politique du logement .

turbomax
1 février 2012 21:25

j aimerai savoir comment il faut faire pour trouver un logement descend ou j habite car actuellement on vit moi mon fiancé est mes deux enfants dont une fille de 7 ans un bébé de 20 mois est je suis enceinte de 3 mois et nous vivons dans un 27 metre carré avec un loyer de 430 euros le logement est insalubre pleins de souris et peut etre pas droit a l APL car on est trop nombreux a 4 mdrrrrr il faut vivre dehors pour arriver a trouver un logement les politiciens sont bon pour dire mais on va aider les personnes qui en ont besoin ben nous ses vraiement urgent alors dites moi comment faire pour eviter de vivre ici avec un nourrisson et ou y a pas de place deja pour 4 personnes cordialement

OL
2 février 2012 16:52

La proposition d’encadrement des loyers est une saine idée. Le scandale de ces riches propriétaires qui n’hésitent pas à louer des taudis à prix d’or sans jamais rénover quoi que ce soit. L’argument de la droite réactionnaire ne tient pas une seconde car les riches trouveront toujours des locataires je ne m’inquiète pas du tout pour eux. Décidément la clique UMP et sa clientèle ne manquent pas de cynisme en des temps où l’on compte par millions les gens mal logés voire qui ne peuvent même plus chauffer leur logement. Nous revenons au XIXe siècle avec ces mots de Casimir Périer qui résonnent avec la même acuité lancinante : « que les ouvriers deviennent ce qu’ils pourront » (discours à la Chambre des députés. 1831).

philippe
7 février 2012 20:43

Pour faire plaisir à Paz : OL vous avez tout dit, et j’en avais déjà parlé sur ce blog, mais je ne me souvient plus dans quel billet.

J’ai retrouvé la dernière fois : http://www.jeune-garde87.org/2011/08/05/limoges-fermee-cause-travaux-tout-lete/

Paz, on attaque pas sans savoir…

philippe
7 février 2012 20:52

De plus, le projet de Sarko, n’a que pour but la relance de l’économie, la seule que nous ayons : le bâtiment. Pour le plus grand plaisir des lobbyistes, un peu comme Eiffage à Limoges !

MDR
7 février 2012 21:43

Pour quelqu’un qui s’en tape de l’UMP Philippe semble bien connaître le projet de Sarko MDR

philippe
7 février 2012 23:25

ah ah ah ah

philippe
8 février 2012 08:42

Pour répondre à Nez Rouge, amalgame entre UMP et « vie » du pays, de plus mon job dépend un peu du BTP, tout comme une grande partie de l’économie.

Sarcasme quand tu nous tiens

Maurice
8 février 2012 09:38

On a effectivement coutume de dire que quand le bâtiment va tout va seulement l’urgence est elle de permettre aux locataires de HLM d’acheter leur logement ou de construire plus de HLM ?

Combien y a-t-il à Limoges par exemple d’immeubles neufs à moitié vide ? Combien de lotissements commencés et qui tombent en ruine alors que les propriétaires payent leur emprunt plus un loyer ?

D’où la nécessité d’encadrer les loyers et de construire en priorité des logements sociaux voir très sociaux pour permettre à tous y compris ceux qui travaillent de bien se loger.

Fils des commentaires de ce billet  /  Faire un trackback sur ce billet

Laisser un commentaire