oct 14
Wikio
Voter !
Technorati
twitter share button
Facebook

Economie, sécurité, immigration et aménagement du centre-ville : principaux enjeux des municipales à Limoges

Si on ne connaît pas encore l’ensemble des candidats aux prochaines élections municipales à Limoges, la campagne s’est vraiment lancée cette semaine avec la désignation officielle d’Alain Rodet et du Dr Emile Roger Lombertie. Auparavant Vincent Gérard était désigné tête de liste FN et d’ici la fin du mois d’octobre nous connaîtrons la position des militants communistes avant d’en savoir plus sur la stratégie des écologistes et des centristes…

Les programmes ne seront sans doute pas connus avant l’année prochaine tout comme les compositions officielles des listes mais on peut déjà dessiner les thématiques qui  viendront s’imposer dans les débats : l’économie – la sécurité – l’immigration et l’aménagement du centre ville.

Priorité des français, l’économie et l’emploi a déjà donné lieu aux 1ères petites phrases entre Alain Rodet : « Nous sommes en permanence sur le problème de l’emploi » – « C’est à l’économie qu’il nous faut encore plus nous atteler » et l’UMP : « Limoges, en un siècle de gestion socialiste a rejeté ses patrons et par conséquent ses ouvriers » – « appauvrissement de notre ville »….

Insécurité et immigration : armes contre le FN ? Embauche de policiers municipaux, caméras de vidéo-surveillance partout, l’UMP mise sur le sentiment d’insécurité pour mettre en difficultés la majorité sortante et chasser sur les terres du FN proposant que les aides municipales aux migrants soient conditionnées à de menus services rendus à la collectivité pour les socialiser !

Le réaménagement du centre-ville sera également un enjeu majeur de ces élections. La majorité a lancé beaucoup de travaux pour faire revenir des habitants en hyper centre grâce à l’opération Cœur de Limoges ou pour relancer l’activité économique avec de nombreuses animations ou l’aménagement de rues piétonnes. La vente sur internet, les loyers élevés des propriétaires, la crise économique, autant de raisons qui ont entraîné la fermeture de nombreuses boutiques en ville. La majorité y travaille « nous avons des idées dans les cartons » avance le 1er adjoint au maire Bernard Vareille. « La réflexion urbanistique, dans le gruyère commercial du centre-ville » figure au 1er rang des priorités municipales pour l’UMP. Pas de détail non plus sur les projets… On sent bien que sur ce sujet majorité et opposition attendront le dernier moment pour dévoiler leurs propositions !

 


Tags: , , , , , , ,

Auteur: Pazmany

45 commentaires

Chat noir
14 octobre 2013 15:54

L’UMP propose de socialiser les immigrés en leur demandant de rendre de menus services à la ville en échange des aides !

Quel genre de services ? On peut avoir plus de détails ? Ramasser les crottes de chien ?

Et les français qui préfèrent rester chez eux plutôt que d’aller bosser on leur demande rien ? On pourrait leur demander d’apprendre à lire et à écrire aux immigrés pour les socialiser non ?

GL87
14 octobre 2013 17:49

Certes la droite n’a pas vraiment de programme, certes elle ne ferait certainement pas mieux que la majorité actuelle. Mais je trouve que l’affirmation suivante est très inexacte:

« La majorité a lancé beaucoup de travaux pour faire revenir des habitants en hyper centre grâce à l’opération Cœur de Limoges ou pour relancer l’activité économique avec de nombreuses animations ou l’aménagement de rues piétonnes. »

Limoges compte relativement peu de voies piétonnes en son centre. Que des rues telles que la rue J. Jaurès, la rue Fourie, la rue de la Courtine, la rue Saint Martial, la rue Othon Péconnet, la rue Darnet… et que des places telles que la place Saint-Pierre, la place des Bancs, la place Hte-Vienne,… soient consacrées aux voitures relève de l’absurdité urbanistique. Certaines rues piétonnes sont elles-mêmes en voie de dégradation avancée: par exemple, les pavés des rues du Temple, du Consulat et du Clocher sont abimés et remplacés par du bitûme. C’est à ce propos assez insultant à l’égard des propriétaires qui font un effort de restauration (ex: les belles façades en haut de la rue du Temple). A Limoges, il faut totalement repenser l’espace urbain, en faveur des piétons, des cycliste, du patrimoine. Cela ne pourra que profiter aux commerçants. C’est ce qu’ont fait Bordeaux, Tours, Orléans, Nancy…

Concernant les animations, « nombreuses »: elles ne sont pas suffisantes. La municipalité devrait faire un tour par exemples à Périgueux, à Blois, ou même dans de petites villes telles que Figeac durant l’été (rues pleines de monde le soir). A Limoges on s’ennuie ferme, surtout le soir (ville morte). Pourtant, le succès des Petits Ventres, ainsi que du marché nocturne de la rue Hte-Vienne prouvent que les Limougeauds sont prêts à sortir de chez eux. L’offre culturelle est certes convenable, mais si la majorité veut attirer étudiants et jeunes adultes, elle doit faire beaucoup plus, et ne pas avoir peur de déranger les personnes âgées.

Alexis
14 octobre 2013 19:23

+1 avec GL87
Il y a eu certes des initiatives, tardives et chacun peut se féliciter de travaux récemment engagés, mais on peut que constater des demi-mesures.
Tout cela paraît désordonné et on ne voit aucun plan d’ensemble.
Il faudrait un grand soir urbain, des choix francs, mais ce n’est pas dans l’habitude de la Mairie. Là serait le changement !

loulou
14 octobre 2013 19:43

limoges ville en perdition, transport en commun misérable, train en direction des grandes villes inexistante, aéroport inexistant ,autoroute en direction de l’ouest et de l’est inexistante, activités pour les jeunes inconnues, le socialisme a limoges c fini dehors vive le front nationale pour mettre de l’ordre où la délinquance augmente a vue d’oeil a limoges ou l’immigration clandestine pollue tous les jours la vie des limougeauds,les bulgares vivant de la prostitution aux champs de juillet il y en a marre; allez rodez c fini laisse ta place a un vrai politicien fn.

Alex
14 octobre 2013 20:12

Du genre le cas sociaux qui va casser du gaucho en état d’ébriété, woah ça c’est l’avenir de Limoges, des alcolos au pouvoir, génial.

Sinon en ce qui concerne les animations, soient elles sont mal mises en avant (je ne savais pas jusqu’à l’année dernière qu’il y avait un festival intitulé « pop sur la ville », soient elle ne répondent plus aux attentes, et c’est vrai qu’on en manque. Après je pense que c’est surtout lors de la saison estivale que ça pêche, là il y a un vrai déficit quand par exemple Poitiers propose le festival les Expressifs, une sorte d’Urbaka en bien mieux. Par contre en fin de semaine la nuit ça bouge plutôt bien, en tout cas pas moins qu’ailleurs.

Alors comme apparamment la municipalité semble faire du centre ville un de ses thèmes de campagne pourquoi pas finalement une bonne surprise, en tout cas je juge que les problèmes de Limoges aujourd’hui sont les transport, le centre ville et la visibilité de la ville. Quand au problème de l’insécurité, c’est un thème qui à toujours été grossit, surtout du fait qu’on adore en France se faire peur contre la menace d’un tiers groupe, et qu’au final quand on y regarde de plus près il n’y a pas plus d’insécurité qu’avant.

carte
14 octobre 2013 20:13

Le « Loulou » en question devrait réfléchir un peu avant d’écrire.Employer le terme politicien,terme péjoratif s’il en est,n’est pas très heureux quand on appelle de ses voeux la venue d’un maire fn

anonymous
15 octobre 2013 12:10

@alex

allez donc voir la liste de tous les mis en examen !http://grosseimposture.over-blog.com/article-les-elus-et-la-justice-la-liste-noire-s-allonge-97122589.html
et question alcoolisme, je crois qu’il y’a des maires dans certaines communes qui sont alcoolisés du matin au soir!on en parle sous le manteau!Ou lisez le livrede DALONGEVILLE : « Rose Mafia »
alors , on se renseigne avant d’ecrire n’importe quoi!

Alex
15 octobre 2013 13:53

Ca ne change rien à ce que j’ai dit, lorsqu’on est condamné pour violence en état d’ébriété avec la volonté affiché de casser du gaucho, on a je pense pas prétention à se présenté aux éléctions d’autant que le parti référent promet une mise à pied en cas de condamnation, mise à pied apparrament oubliée.

Ai je dis que Rodet était un amateur de Contrex et qu’il ne faisait que dans le caritatif? Non. Dont acte.

fred5987
15 octobre 2013 16:23

Toute la politique du FN en quelques lignes ! merci Loulou, on savait tous que le FN c’était ça. Transport en commun misérable faut quand même pas exagérer, on peut mieux faire mais ce n’est pas misérable, train en direction des grandes villes inexistantes, c’est là encore faux : Paris, Lille, Bordeaux, Toulouse et Lyon sont proposées au départ de Limoges sur des trains directs. Il faut juste améliorer les temps de parcours (sans LGV). Coté autoroute c’est vrai mais c’est trop tard. lOULOU tu critiques mais que propose tu ??? Juste une petite remarque à Alex, malheureusement des alcolos au pouvoir il y en a déjà ! et pas la peine d’aller voir dans le Pas de Calais ou en Bretagne ça existe bien chez nous.

F Haine
16 octobre 2013 09:08

Loulou comment un parti peut-il porter autant de haine ? La liste des politiques condamnés est édifiante en effet mais as tu vu dans cette liste un seul homme politique condamné pour violence ? Ca c ‘est réservé au F Haine qui va « casser du gaucho » dans un bar à Limoges !
La République est en danger .

cheminot
16 octobre 2013 09:10

Peut-on me traduire l’article sur la LGV paru dans le populaire ? La Président soutient mais ne finance pas c’est ça non ? Pourquoi faire paraitre cette semaine quelque chose du 9 septembre ?
Que de questions sans réponses !

Fripouille
16 octobre 2013 10:13

Concernant les rues piétonnes allez demander aux commerçants ce qu’ils en pensent avant de parler pour eux… surtout ceux de la rue François Chénieux depuis qu’il n’y a plus de bouchons vers la place Denis Dussoubs…

Pour ce qui est des animations commerciales faut il en faire tous les week ends pour attirer les gens ? La réponse est non sinon ça n’a plus aucun intérêt et certaines réalisées rue Adrien Dubouché ont plus ou moins échoué et n’ont pas redynamisé le commerce… En même temps si certains ouvraient entre midi et deux ce serait déjà bien et à 18 h 50 dès que quelqu’un rentre dans une boutique il est regardé de travers parce qu’à 19 h on ferme ! Il ne faut donc pas tout attendre des animations ou du réaménagement urbain…

La ville a fait revenir des habitants en centre ville et on voit des supérettes de quartier se réimplanter notamment à la place de Cubertafon, c’est donc un signe encourageant. La rue Charles Michel est un succès et la rue Raspail devrait connaître le même destin. Un projet était étudié entre la FNAC et le Centre St Martial, je ne sais pas s’il est toujours d’actualité mais ça pourrait être une bonne chose également avec un petit ravalement de façade de l’opéra théâtre. Il faut être patient, tout fini par arriver ;)

Pazmany
16 octobre 2013 14:41

Alain Rodet envisage de porter plainte à l’image de ses homologues de Niort, Poitiers… pour dénoncer les rumeurs sur l’accueil (moyennant rémunération pour financer le centre aquarécréatif) d’immigrés à la Caserne Marceau : http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2013/10/16/limoges-le-maire-envisage-de-porter-plainte-pour-faire-taire-la-rumeur-du-9-3-1731888.html

complément
16 octobre 2013 19:19

Fripouille, la rue François Chenieux est pietonne ! Elle est super bien aménagée, elle donne envie d’y almler faire du shoping … La conception des rues pietonnes est effectivement pas la même à Tours, Bordeaux, Rouen qu’à Limoges . A Limoges, une rue pietonne est une rue (sur une portion) ou on ne fait plus passer les voitures mais sans l’aménager pour les piétons, on comprends mieux … pourquoi !

Alex
16 octobre 2013 20:36

Le président à confirmé que l’Etat ne financera pas la LGV avant 2030. Il faut donc que la région trouve 1 milliard d’euros. Ce qui est très compliqué. On verra si ce milliard sera au détriment des lignes classiques.

Fripouille
16 octobre 2013 21:14

Le Président indique que la faisabilité de la ligne LGV Limoges-Poitiers repose sur la possibilité, pour les différentes parties prenantes, de « dégager les moyens de financement nécessaires » à sa réalisation.

Parmi ceux-ci, le Président de la République définit: les prochains contrats de plan État-Region dont la renégociation est prévue courant 2014 (qui comporteront, indique-t-il, un important volet « mobilité »). Le Chef de l’État souhaite aussi que le financement n’écarte aucune piste : « l’Europe, la participation des collectivités concernées et les financements de longue durée », comme ceux, peut-on décrypter, que peuvent permettre la Banque publique d’investissement (BPI) ou la Caisse des dépôts.

Ça laisse des possibilités, Hollande n’a pas demandé à son ministre des transports de travailler pour rien et l’appel à un cabinet pour boucler le financement cloue un peu le bec à ceux qui annoncer déjà la mort de la LGV et demander le remboursement des sommes versées…

complément
16 octobre 2013 21:48

Fripouille tous les opposants tremblent , on a le bec cloué ! Il suffit juste de trouver 1 milliard pour la région Limousin…

complément
16 octobre 2013 21:51

Pourquoi le populaire n’a pas dévoilé avant cette bonne nouvelle qui date de 9 septembre . Pour mieux clouer le bec aux opposants ?

Fripouille
17 octobre 2013 08:30

1 milliard d’euros à long terme avec le soutien d’autres collectivités que celles du Limousin ça se trouve va falloir trouver d’autres arguments maintenant messieurs les opposants ! Vous ne manquez pas d’imagination depuis le temps que vous tentez d’empêcher la réalisation de cette ligne… L’échéance approche dépêchez vous…

Périclés
17 octobre 2013 09:01

Le prochain argument des antiLGV est déjà en action: la xénophobie.

La connexion vers Paris accellererait l’arrivée des populations du 9-3, et le milliard serait une contre partie à l’arrivée de Rom.

Ces rumeurs sont pathétiques mais elles témoignent bien de la mentalité de certains activistes anti LGV.

La peur du changement, de l’autre et l’individualisme gangrénent la société française.

République
17 octobre 2013 09:25

N’importe quoi.

Amadeus
17 octobre 2013 13:27

@ Fripouille

Les commerçants de la rue F. Chénieux seraient donc en difficulté parce qu’il n’y a plus de bouchons??? Cette affirmation est étonnante. Toutes les villes qui ont choisi de reconsidérer en profondeur l’urbanisme (notamment à l’occasion de l’arrivée du tramway) ont vu leur commerces de centre-ville redynamisé. Cf Tours, Bordeaux, Orléans, Clermont-Ferrand…

Pour ce qui concerne les animations nocturnes, vos arguments sont illogiques. Ils faudrait donc qu’il y ait peu d’animation? Par ailleurs, les animations ne sont pas forcément uniquement commerciales: concerts, spectacles… cela manque beaucoup à Limoges. A l’exception de quelques associations/lieux qui ont du mérite (ex: la Fourmi), il n’y a pas grand chose de fait pour les étudiants. La programmation du Zénith ne s’adresse pas vraiment à eux. Limoges n’est pas très « underground »!! Ville quasi-morte la nuit, peu de bars ouverts, peu de spectacles, peu de festivals… une ville pour les pépés et les mémés.

Enfin, s’il est vrai que la rue Ch. Michels a connu du succès, et que l’on doit s’en féliciter, ce n’est malgré tout qu’une opération ponctuelle. A Limoges, tout se fait au compte gouttes, par petites touches. Il n’y a aucune vue d’ensemble. C’est une large partie du contre-ville qui devrait être transformée, et non pas quelques rues ici ou là.

Fripouille
17 octobre 2013 13:41

Vous ne deviez pas être à Limoges quand la mairie a décidé de mettre en place ce sens unique « de la discorde »…

Je n’ai jamais parlé des animations nocturnes les boutiques sont fermées à 19 h !

Amadeus
17 octobre 2013 15:32

Si, si! J’étais à Limoges durant cette polémique. Je trouve que les commerçants du centre-ville manquent un peu de jugeotte: ils devraient aller voir dans d’autres ville les bienfaits des sens uniques, des voies piétonnes et autres « zones de rencontre ».
A Bordeaux, les commerçants ont réagi de la même façon lorsque la CUB a décidé des aménagements de grande ampleur. Ils ont même reçu des compensations financières de la part des aménageurs! Il me semblerait normal qu’il leur soit à présent demandé de rembourser ces aides, car le petit commerce du centre de Bordeaux se porte plus que bien.

Pour ce qui concerne le commerce dans les rues A. Dubouché et Hte-Vienne: s’il y avait à Limoges un plan d’ensemble, englobant ces deux rues (ex: rues piétonnes de la place d’Aisne à la place Hte-Vienne et sur l’ensemble du quartier du Verdurier et de la rue J. Jaurès), elles se porteraient certainement beaucoup mieux.

Amadeus
17 octobre 2013 16:54

Une petite remarque d’ordre général:

Notre région vit certainement ses dernières années. Peut-être serons-nous bientôt englobés dans une région dépendant de Bordeaux. Cela va très certainement provoquer un choc dans notre ville: peut-être allons-nous perdre une partie des fonctions de commandement: rectorat? Conseil régional? Conseil général? Université? Grandes entreprises? Dans un même temps, nous sommes en France dans une logique de compétition accrue entre métropoles: l’aménagement du territoire est une notion qui perd de plus en plus de son sens.

En somme, que va devenir Limoges dans ce contexte (une agglomération plutôt pauvre, de taille moyenne, dans les confins d’une région élargie dominée par une riche capitale située à 250km)? Le Limousin et Limoges risquent de devenir la « Creuse » de cette grande région: son espace attractif appartiendra à l’ « Arc atlantique »: le littoral, Bordeaux, et La Rochelle notamment.

Si la majorité municipale continue de diriger notre ville « en bon père de famille », sans aucune audace, sans faire de réels investissements, sans lui donner les moyens d’être visible, sans lui permettre d’être attractive, en s’appuyant uniquement sur quelques actions ponctuelles, Limoges déclinera irrémédiablement.

Nous n’avons pas d’atouts tels que l’Océan. Il faut alors redoubler d’efforts pour rendre notre ville attractive: belle, animée, fonctionnelle, et originale.

Fripouille
17 octobre 2013 17:03

Je ne suis pas votre raisonnement si les rues adrien dubouché et haute vienne ne fonctionnent pas c’est parce que d’autres rues ne sont pas piétonnes ? Mais de la place haute vienne jusqu’à la place denis dussoubs tout est piéton pourtant avec la place des bancs et de la motte…

Ce n’est pas parce que Raffarin propose d’absorber le limousin dans le poitou charentes et l’aquitaine que ça va se faire, la droite veut supprimer les départements depuis un moment mais elle ne pourra pas le faire elle a aussi des élus président de conseils généraux qui s’y sont opposés sous sarkozy c’est donc du populisme…

Les communautés de communes n’ont pas fait disparaitre les communes alors s’il venait à y avoir des regroupements de régions pour faire avancer des projets ce ne serait certainement pas la fin du Limousin et la bataille des élus pour la LGV montre à quel point ils se battent pour l’avenir de la région…

GL87
17 octobre 2013 18:50

Je souscris entièrement à ce qu’a écrit Amadeus. Comme lui je pense qu’il faut complètement repenser l’espace urbain, notamment dans le centre ville, généraliser les espaces piétons et les « zones de rencontre ». Ainsi, dans un centre plus lisible et cohérent, à l’aspect plus accueillant, et plus fonctionnel, les problèmes que connaissent les rues Adrien Dubouché et Haute-Vienne s’estomperont, voire disparaîtront. Par exemple, la rue Haute-Vienne a davantage d’avenir dans le cadre d’un axe piétonnier allant de la rue Othon Péconnet à la place Haute-Vienne, axe englobant les rues environnantes (Darnet, Lansecot, ou encore la rue Gondinet en n’autorisant que la circulation des voitures sortant du parking de la Motte), la place des Bancs, la rue Elie Berthet, et la rue Charles Michels. La place Haute Vienne transformée en esplanade piétonne, ouvrant sur un joli panorama serait le point fort et l’un des aboutissements de cet axe. Cette rue Hte Vienne aurait donc beaucoup de chance de se développer qu’actuellement, isolée qu’elle est.

complément
17 octobre 2013 20:38

Fripouille … quels autres collectivités locales ? Le CG 23 s’y oppose, le CG86 aussi ainsi que la région Poitou !
Au fait , ce ne sont pas les opposants qui ont fait capoter le projet C ‘EST LE PREMIER MINISTRE , il faut vous adresser aux bonnes personnes .
Vous ne savez plus quoi inventer…1 milliards, facile à trouver!

complément
17 octobre 2013 22:17

Périclès interessante votre réflexion sur les anti LGV , vous avez lu ceci ou?

Fripouille
17 octobre 2013 23:29

Il y aura d’autres collectivitès qui ont dèjá annoncè leur soutien vous verrez l’annèe prochaine… La LGV n’a jamais été aussi proche de quoi clouer le bec à tous ces oiseaux de mauvaise augure qui pensent encore qu’elle ne se fera pas…

complément
18 octobre 2013 08:23

Fripouille et le PREMIER MINISTRE fait parti de ces oiseaux de mauvais augure je suppose …
Et ce fameux cabinet de finances, il est gratuit ?
Quand aurons nous la facture ?

complément
18 octobre 2013 08:26

L’année prochaine … après es municipales je suppose … afin de noyer le poisson pendant toute la campagne ! La ficelle est trop grosse, sortez un peu, personne n’y croit ! On est dans un scenario à la Don Quichotte, l seul problème c’est que tout ce cirque c’est avec l’argent des contribuables !

Fripouille
18 octobre 2013 10:09

Le courrier du Président me paraît clair, il a même demandé au ministre des transports de s’en occuper… Le cabinet mandaté va s’occuper du tour de table financier et tout sera bouclé pour la DUP qui je le rappelle ne peut intervenir que fin 2014 début 2015… Je sens votre impatience…

Amadeus
18 octobre 2013 13:11

D’autres medias disent l’inverse:

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2013/09/11/La-LGV-Poitiers-Limoges-lachee-par-l-Elysee-1608448

Et hier, à l’Assemblée nationale, une députée a posé la question par rapport à la modernisation du POLT au ministre des transports. Par sa réponse -militante en façade mais très floue- il a laissé entendre que le POLT serait modernisé:

http://www.dailymotion.com/video/x160var_f-cuvillier-repond-a-la-qag-de-dominique-orliac-sur-la-ligne-ferroviaire-polt_news

Fripouille
18 octobre 2013 13:31

L’interprétation des médias…

Périclès
18 octobre 2013 15:30

@Amadeus

La réponse du ministre concerne le renouvellement du matériel roulant.

L’infrastructure POLT et son tracé de 1850 est également progressivement rénové : 350 M€ d’investi par RFF depuis 3 ans (70 M€ en 2013 d’aprés le ministre).
Malgré cela le temps de parcours entre Brive et Paris a perdu 30 minutes en 30 ans et aucun gain de temps n’est envisagé à court, moyen et long terme sur cette ligne vielle de 160 ans. La rénovation doit par contre permettre d’améliorer la fiabilité et la sécurité du transport.

Si la région Limousin passe à côté du barreau LGv Limoges poitiers, son enclavement feroviaire sera malheureusement définitif et comme vous le signalez, elle perdra définitivement son autonomie économique, culturelle et sociale au profit des autres régions connectées à LGV SEA et LGV GPSO.

On peut donc comprendre que les élus locaux se battent pour l’avenir de leur ville: Comme les Maires de Poitiers, Perigueux, Limoges, Brive, Aurillac farouches promoteurs du LGVLP. De tous les grands projets LGV, Limoges Poitiers est la seule nouvelle ligne qui permet un réequilibrage territoriale. Tous les autres projets LGV favorisent la concentration urbaines vers les grandes métropoles (Bordeaux, Toulouse, Nantes,…). Sa visibilité est donc malheureusement faible à l’échelle nationale.

GL87
18 octobre 2013 17:02

Une question simple et sans sous-entendus (je suis en effet favorable aux deux projets ferroviaires): d’où peuvent provenir les financements?

dionysos
18 octobre 2013 18:22

Meilleur temps Paris – Brive 2006: 3h47 publicités à l’appui.
Ça ne fait pas 30 ans, juste 11 à la fin de travaux de longue haleine, mais insuffisamment budgétés après le retard pris.

Les « ardents défenseurs » du Lot du Cantal et de la Dordogne, c’est juste une vue de l’esprit, surtout quand il faudra passer à la caisse.

complément
18 octobre 2013 22:15

Fripouille, le populaire n’aurait jamais fait un article comme ca!

GL87
20 octobre 2013 09:20

http://m.limousin.france3.fr/2013/10/18/jean-pierre-demerliat-reaffirme-son-soutien-au-polt-et-la-lgv-au-senat-341593.html

Benoît Hamon répond à J.P. Demerliat, sur le renouvellement du matériel roulant de tous les trains d’équilibre du territoire, les TET. Pour le Paris-Orléans-Limoges, le ministre a précisé qu’un appel d’offres sera lancé en 2015 pour une mise en service en 2020.

2020, c’est beaucoup trop loin. Pour notre région, quelle que soit la solution, ce sera trop tard.

James
21 octobre 2013 21:31

C est très simple sans sursaut urbanistique Limoges va à la faillite.
On pratique à Limoges un urbanisme d il y a 20 ans :
Système de transport en commun pas assez fréquent, pas assez longtemps (fin de ligne à 20h20)
Trop grande place accordée à la voiture (exemple devant la mairie, avenues Gambetta, Georges Dumas, révolution)
Il faut rendre la ville aux piétons (larges trottoirs, sécuriser les traversées de voie (Gambetta encore)
Il faut Creer des lieux de vie en hyper centre (terrasses, jeux d enfants)
Les gens doivent avoir envié de passer du temps en ville, de flâner. La nuisance sonore des automobiles doit être évacuée du centre ville.
Il convient de développer un transport en commun en site propre et a haut niveau de service (à mon sens la ligne 10)
Toutes les villes qui se sont engagées dans cette démarche en récoltent les fruits aujourd’hui. Les commerçants ne se plaignent pas, les rues sont fréquentées même le dimanche.
La vidéo protection, l immigration sont des non sujets a Limoges.
Le développement économique oui. Mais déplacer une entreprise du centre ville vers le technopole Ester c’est un triple échec : perte pour le centre ville, perte pour Ester quand ce n est pas sa vocation (une banque par exemple) et au final zéro emploi net créé.

complément
21 octobre 2013 22:43

Comment va t on faire pour trouver plus de 1 milliard d’euros pour la LGV … ? Pourquoi continuer à mentir ainsi ?

dionysos
22 octobre 2013 11:12

@gl87: La situation était prévisible: Il faudra par exemple 7 ans pour que Midi-Pyrénées reçoive ses rames Régiolis opérationnelles seulement en 2014 et commandées en 2007.
Les 10 années perdues sur le lobbying « LGV en 2016-2017″ dans une logique anti-POLT ne se rattraperont plus hélas…

Stéphane
23 octobre 2013 23:34

James: vous avez parfaitement raison.

A. Rodet, et plus généralement la municipalité de Limoges, portent une lourde responsabilité dans le déclin de Limoges. Et l’on peut considérer que les petits « à coups » tels que la mise en voie piétonne des rues Ch. Michels et Raspail sont largement insuffisants.
C’est l’ensemble de l’espace urbain qui doit être -sans délai- repensé. On peut même se poser la question de la réalisation d’un réseau de tram, qui -si elle coûte cher- n’en permet pas moins de contraindre les aménageurs à repenser la ville, en faveur des piétons, des cyclistes, et du patrimoine bâti.
Aujourd’hui Limoges ne dispose d’aucun capital de sympathie. Si les étudiants choisissent de s’installer dans notre ville, c’est uniquement du fait de loyers inférieurs à la moyenne des grandes villes. Ce ne sont pas les campagnes de publicité totalement bancales qui changeront la donne. Il faut donc que les décideurs se ressaisissent immédiatement: sans un sursaut, nous habiterons dans une ville ruinée, à l’intérieur d’une région désertée, prête à se faire avaler.

Defòra franchouillards
3 novembre 2013 14:37

Comme en 45, un facho= une balle !
Bah nautres sem lemosins e devèm en estre fier.
F comme franchouillard. N comme nazi
Loulou qu’es ben un nom de chin aquò ?
Raca de chin, vam te soanhar filh de loira.
Limòtges Antifachista !

Fils des commentaires de ce billet  /  Faire un trackback sur ce billet

Laisser un commentaire