oct 24
Wikio
Voter !
Technorati
twitter share button
Facebook

Municipales à Bellac : le rassemblement dans la division à gauche !

Retrouvez notre page spéciale Municipales à Bellac en cliquant ici

L'hôtel de ville de Bellac - Archives

Le Parti socialiste a visiblement trop traîné à désigner son candidat aux municipales à Bellac. Depuis l’annonce du maire socialiste sortant, Jean-Michel Doumeix, de ne pas briguer de nouveau mandat, Claude Peyronnet (sans étiquette apparenté front de gauche) aurait travaillé activement à préparer la succession. Preuve en est, le débauchage des adjoints socialistes qui ont décidé de ne pas se présenter aux côtés du socialiste Daniel Courivault, désigné tête de liste par les militants de la section de Bellac il y a quinze jours. Pas très courtois pour celui qui se revendique comme le « candidat du rassemblement de la gauche ».

Le Parti socialiste voit rouge face à cette situation. La fédération départementale s’est fendue ce jeudi, sous la plume de son premier secrétaire fédéral, Laurent Lafaye, d’un communiqué pour rappeler que Daniel Courivault « est le candidat du PS aux municipales et [qu'] il conduira au nom des socialistes la liste du rassemblement de toutes les composantes de la gauche », fustigeant au passage ceux qui « s’autoproclament rassembleurs sans avoir engagé la moindre discussion avec les composantes de la gauche ».

Ralliée à Claude Peyronnet avant la désignation du candidat socialiste, l’adjointe au maire, Viviane Dupuy Lavergne, a été démise de ses fonctions au sein de la fédération en attendant une probable exclusion.

A moins qu’elle ne décide de se ranger du côté du socialiste après que celui-ci ait adressé un courrier à tous les socialistes sortant leur demandant de se ranger derrière lui.

Une situation qui doit ravir l’UMP mais on parle de liste UDI également…

A suivre…


Tags: , , ,

Auteur: L'équipe

3 commentaires

PEYRONNET Claude
24 octobre 2013 23:21

Deux petites remarques :
-> Pourquoi, lorsque des élus de la majorité municipale sortante ( adjoints ou non ) décident de participer à cette liste d’union de la gauche, parlez-vous de débauchage ?
-> je n’appartiens pas, c’est vrai, à un parti politique. Ce sera le cas de la presque majorité des membres de ma liste
(sympathisants des différentes sensibilités de la gauche )
Liste que nous constituons, non pas contre les partis politiques, mais en
dehors des directives des partis politiques.
Les élections municipales seraient-elles réservées à des candidats encartés ?
Bien cordialement.
Claude Peyronnet

Pazmany
25 octobre 2013 11:57

Lorsqu’on est élu, on est soutenu par un parti, vous l’avez été lors des cantonales en portant l’étiquette Front de gauche. Groupe auquel vous appartenez au Conseil général…

Il en est de même pour les adjoints municipaux, membres du PS, qui doivent respecter un certain nombre de règles. Un candidat socialiste a été désigné par les militants, tout socialiste est censé se ranger derrière ce candidat qui doit travailler à la composition d’une liste de rassemblement de la gauche. Sinon ils s’excluent eux même de leur parti en déposant leur candidature face au candidat socialiste, logique…

Vous n’avez pas attendu que la tête de liste PS soit désignée pour travailler à une liste de rassemblement de la gauche en contactant individuellement les socialistes adjoints pour leur demander de partir sur votre liste… J’appelle ça un débauchage ;)

Cordialement

PEYRONNET Claude
25 octobre 2013 21:37

Je na calque pas mon calendrier sur celui du PS !
Les maires adjoints, je les vois tous les jours…
et si je vous disais que ce sont eux qui sont venus me demander de partir sur ma liste… parleriez vous toujours de débauchage ?
Peu importe, vous avez choisi d’être désagréable en parlant de mon manque de courtoisie.
Néanmoins, bien cordialement.
Claude Peyronnet.

Fils des commentaires de ce billet  /  Faire un trackback sur ce billet

Laisser un commentaire